Aller au contenu principal Aller au contenu principal
Proposé par :

Asthme : comment mieux prendre soin de vous ?

Actualités  //  Les bons usages en santé connectée
Mardi 07 mai 2019

Asthme : comment mieux prendre soin de vous ?

Le Printemps pointe le bout de son nez et comme chaque année, vous êtes tiraillé(e) : même si l’arrivée des beaux jours vous remplit de joie, vous savez que les pollens seront également de la partie. Si, comme les 4 millions de français, vous êtes atteint d’asthme, découvrez nos conseils et nos astuces connectées pour prendre soin de vous !

 

Et si j'étais asthmatique ?

 

Maladie fréquente, l’asthme est une inflammation chronique des bronches, entraînant une hyper-réactivité des voies respiratoires à certaines substances. La cause indéniable de l’asthme ? L’allergie, détectée chez environ 80% des adultes et 95% des enfants asthmatiques1. Face à cette hypersensibilité aux allergènes, des sensibilités respiratoires, une respiration sifflante et une toux sèche peuvent apparaître plusieurs fois par jour et s’accentuer lors notamment, d’un intense effort.

 

Le saviez-vous ? L’asthme professionnel grimpe en flèche et représente environ 9% des asthmes traités ! 2 Certains corps de métier tels que les boulangers, les coiffeurs, les peintres et même les professionnels de la santé sont plus susceptibles de ressentir des gênes, étant donné leur exposition quotidienne à des polluants ou à la poussière.

 

Des facteurs génétiques mais aussi environnementaux !

 

Selon l’OMS, « jusqu'à 24% des maladies dans le monde sont causées par des expositions environnementales qui peuvent être évitées ». Même si les facteurs génétiques ne sont pas à exclure, la pollution de l’air a davantage tendance à aggraver les symptômes de l’asthme. Les responsables de vos sensations de brûlures dans les poumons ? L’ozone et la pollution par particules fines ! Pour vous en protéger, évitez vos sorties (sportives ou non) durant les pics d’ozone, soit l’après-midi et le début de soirée des chaudes journées d’été.

 

Notre intérieur peut également être un vrai nid à allergènes ! Notre mobilier, nos peintures ou nos décorations dégagent des polluants jugés cancérigènes (benzène, formaldéhyde…). Les acariens dans les tapis et même, les squames de nos amis à quatre pattes ne nous rendent également pas la tâche facile ! Il convient donc d’aérer quotidiennement, même quelques minutes, pour réduire l’exposition à ces polluants.

 

Vous est-il déjà arrivé de ressentir certains de vos symptômes au travail ? Au-delà des métiers allergisants comme abordés précédemment, les coupables sont fréquemment les ventilations ou les moquettes, véritables abris à poussière. Notez que le code du travail stipule la protection de la qualité de l’air et donc, le nettoyage / l’entretien de ces derniers.

 

Asthme et oxymètre de pouls connecté

 

Si vous êtes asthmatique, vous avez peut-être déjà entendu parler de l’oxymètre connecté, ce petit capteur posé sur l’extrémité d’un doigt, ayant pour mission d’évaluer la quantité d’oxygène circulant dans le sang des artères. Mais qu’en est-il de son efficacité réelle ?

 

« L’oxymètre connecté permet de déceler une éventuelle crise d’asthme » : INTOX

 

Selon le Docteur Jésus Gonzales, responsable des appareillages respiratoires du service pneumologie à l’hôpital La Pitié-Salpêtrière, à Paris, les oxymètres de pouls ne permettent pas de détecter une crise d’asthme. En effet, lorsque vous n’êtes pas en crise, votre courbe de saturation en oxygène est presque normale. C’est seulement lors d’une crise que cette dernière est en chute libre. Mesurer sa quantité d’oxygène avant une crise d’asthme n’est donc pas utile : l’oxymètre ne pourra la détecter avant qu’elle apparaisse.

 

« L’oxymètre de pouls permet de mieux suivre une bronchite pulmonaire chronique » INFO

 

Les personnes atteintes de BPCO voient leur saturation en oxygène fortement diminuer dès l’apparition d’une fièvre ou d’une fatigue. L’oxymètre est donc un appareil connecté utile pour pouvoir déceler la moindre baisse et la communiquer instantanément à son médecin.

 

 

 

1 (quête européenne récemment publiée dans la Revue ALLERGY « Fighting For Breath » : « The limitations of severe asthma : the results of a european survey »).

2  IHME 2014       

Notre démarche

Vous conseiller
Sur les objets connectés pour un usage utile en santé.
Vous accompagner
Dans l'univers de la santé connectée avec le regard d'expert et neutre d'Harmonie Mutuelle.
Vous éclairer
Par des tests pensés par des experts pour votre bien-être.

Ils parlent de nous !